10.11.2016

Koenig & Bauer AG publie son rapport pour le 3e trimestre

Croissance à deux chiffres avec jusqu'à 5 % de rendement avant impôts en ligne de mire

  • Le chiffre d'affaires du Groupe à neuf mois dépasse de 22,3 % celui de 2015
  • Avec 869,8 M€, les prises de commandes dépassent le chiffre d’affaires et le volume de commandes déjà élevé de l'exercice précédent
  • Le volume des commandes en cours de 613,3 M€ garantit l'utilisation des capacités de production jusqu'au printemps 2017
  • Le résultat opérationnel (EBIT) avec 39,2 M€ et le résultat avant impôts (EBT) avec 34,9 M€ dépassent de loin les chiffres de l'exercice précédent
  • Tous les secteurs affichent des résultats trimestriels et à neuf mois positifs
  • Le directoire revoit une nouvelle fois à la hausse les prévisions de résultats pour 2016
Foto 1: KBA-Sheetfed
Au cours des neuf premiers mois de l'exercice en cours, KBA-Sheetfed a pu augmenter son chiffre d'affaires de 17,5 % à 443,8 M€ et atteindre un résultat sectoriel très positif de 17,3 M€. Les Rapida grand format pour l'impression de boîtes pliantes y ont contribué de façon décisive. (1)

Avec un bon troisième trimestre, le groupe Koenig & Bauer (KBA) s'est nettement rapproché de ses objectifs de croissance pour 2016 en termes de chiffre d'affaires comme de résultat. Les prises de commande au niveau du Groupe à neuf mois ont, avec 869,8 M€, progressé de 1,2 % par rapport au niveau déjà élevé de l'exercice précédent. Les nouvelles commandes ont dépassé de plus de 38 M€ le chiffre d'affaires du Groupe en augmentation de 22,3 % à 831,4 M€. Avec 613,3 M€, le volume de commandes en carnet fin septembre dépassait de 2,7 % celui de l'exercice précédent et assure d'ores et déjà l'utilisation des capacités de production jusqu'au printemps 2017.

Le président du directoire Claus Bolza-Schünemann : « Dans un contexte conjoncturel et politique qui demeure difficile, notre concentration renforcée sur les marchés de croissance de l'impression d'emballages et numérique ainsi que sur le SAV s'avère judicieuse. Plus encore que la croissance notable du chiffre d'affaires, le bénéfice élevé réalisé au troisième trimestre a permis une croissance bénéficiaire sensible. Avec un résultat opérationnel (EBIT) de 39,2 M€ et un résultat avant impôts de 34,9 M€, nous avons pu dépasser nettement les valeurs à neuf mois de l'exercice précédent de 6,1 M€ (EBIT) et 2,1 M€ (EBT). Tous les secteurs y ont contribué avec des résultats trimestriels et à neuf mois positifs. »

Le bénéfice en hausse notamment pour la division Sheetfed au troisième trimestre a renforcé la situation bénéficiaire du Groupe. La division Digital & Web a elle aussi contribué positivement au résultat à neuf mois. La marge brute du Groupe a progressé par rapport à la même période de l'exercice précédent de 26,6 % à 30,4 %. Le résultat consolidé après impôts s'établit à 32,5 M€ (2015 : 2,4 M€), soit un bénéfice par action de 1,98 € (2015 : 0,16 €).

Cashflow amélioré et bonnes liquidités nettes

Les réserves ont provisoirement augmenté de 69,6 M€ avant le quatrième trimestre pour lequel un chiffre d'affaires élevé est attendu. Malgré la hausse du fonds de roulement, le cashflow opérationnel s'est amélioré grâce au résultat nettement positif pour s'établir à –5,0 M€ (2015 : –28,6 M€). Le cash flow libre s'élève à –17,0 M€ contre –27,8 M€ il y a douze mois. Fin septembre 2016, des liquidités à hauteur de 158,9 M€ étaient disponibles. Après déduction des dettes bancaires ramenées à 11,4 M€, les liquidités nettes représentent 147,5 M€. La baisse du taux d'actualisation pour les retraites nationales de 2,4 % à 1,3 % a pesé sur les capitaux propres avec 33,3 M€. En dépit du bénéfice consolidé, ceux-ci n'ont enregistré qu'une légère hausse de 258,4 M€ à 261,8 M€, soit un ratio de capitaux propres de 25,8 %.

Foto 2: KBA-Flexotecnica
Profitant du dynamisme du marché de l'emballage souple, KBA-Flexotecnica a enregistré en 2016 une nette progression des commandes de rotatives flexo à tambour central par rapport à 2015. (2)

Évolution positive dans les trois segments

Dans la division Sheetfed, conformément aux prévisions, le volume de prises de commande de 429,8 M€ ne pourra atteindre le niveau élevé de l'année précédente (516,4 M€) du fait du ralentissement de la conjoncture en Chine et dans d'autres pays d'exportation. Les délais de livraison plus longs du fait du taux de charge des capacités de production et la discipline nécessaire au niveau des prix ont également freiné les ventes de nouvelles machines. En revanche, le chiffre d'affaires a progressé de 17,5 % par rapport à 2015 pour s'établir à 443,8 M€. Le volume de commandes en cours de 268,9 M€ fin septembre assure une bonne occupation des sites offset feuilles jusqu'à une date avancée du premier trimestre 2017. Malgré les coûts engendrés par la drupa et ceux de R&D pour la mise au point d'une presse feuilles numérique, le bénéfice sectoriel a augmenté à 17,3 M€ (2015 : 10,1 M€). Dans la division Digital & Web, outre les commandes de presses rotatives offset, les nouveaux contrats de HP portant sur une presse numérique construite à Wurtzbourg ont contribué à la hausse des prises de commande de 11,2 % à 100,0 M€. Le chiffre d'affaires a augmenté de 74,6 % et s'établit à 110,0 M€. Le volume de commandes en cours est demeuré avec 60,3 M€ à un niveau satisfaisant. Bien que les coûts de R&D aient grevé le résultat sectoriel, le résultat positif escompté a déjà été atteint après neuf mois avec un résultat opérationnel (EBIT) de +0,6 M€ (2015 : –12,2 M€). 

Le regain d'activité dans les domaines de l'impression fiduciaire, sur métal, le marquage industriel et l'impression d'emballages souples se traduit par une progression des prises de commandes de 29,9 % à 384,3 M€ dans la division Special. Le chiffre d'affaires a augmenté de 22,3 % et atteint 338,2 M€. Le volume de commandes en cours supérieur de 38,1 % à 2015 avec 296,2 M€ assure un taux de charge satisfaisant des capacités durant plusieurs mois l'année prochaine. Pour l'ensemble de la période sous revue, le résultat opérationnel (EBIT) s'établit à 27,1 M€ (2015 : 15,6 M€).

Taux d'exportation élevé et effectifs en légère hausse

Avec 85,2 %, le taux d'exportation est resté aussi élevé que lors de l'exercice précédent. La part des pays européens hors Allemagne représente 30,5 %, celle de l'Amérique du Nord 14,0 %, la région Asie/Pacifique a contribué avec 29,2 % et l'Amérique latine et l'Afrique avec 11,5 % au chiffre d'affaires du Groupe. Fin septembre 2016, le groupe KBA employait 5 332 salariés, soit 47 de plus que l'année précédente. L'augmentation des effectifs résulte de l'intégration du fabricant de platines de découpe espagnol Iberica AG S.A. acquis en juillet 2016 et de ses 58 salariés. Hors apprentis, stagiaires, salariés en disponibilité ou bénéficiant de mesures de retraite progressive, les effectifs ont été ramenés à 4 808 salariés.

Sérénité face à un marché exigeant

Tout comme l'ensemble du secteur de la construction de machines allemand, KBA ressent le ralentissement de la croissance de l'économie mondiale causé par les conflits internationaux, les problèmes économiques et financiers ainsi que les incertitudes politiques. L'évolution positive de l'activité au cours des neuf premiers mois et le bon taux de charge d'ores et déjà assuré pour plusieurs mois jusqu'au printemps 2017 ont toutefois incité le directoire à revoir encore une fois à la hausse, après neuf mois, les prévisions de résultats pour l'exercice 2016 déjà relevées dans le rapport semestriel. Avec un chiffre d'affaires consolidé entre 1,1 et 1,2 Mrd€, la direction estime désormais possible d'atteindre une marge opérationnelle de jusqu'à 5 %.

 

Télécharger

Foto 1: KBA-Sheetfed
Foto 1: KBA-Sheetfed
Foto 2: KBA-Flexotecnica
Foto 2: KBA-Flexotecnica

Contact presse

Klaus Schmidt
Friedrich-Koenig-Straße 4
97080 Würzburg
Allemagne
Tél.: (+49 931) 909-4290
Télécopieur: (+49 931) 909-6015